Aller au contenu

Qu'est-ce qu'un cancer ?

Mise à jour le 4 janv. 2022

Le cancer est une maladie qui peut apparaître à tous les âges de la vie. Une cellule se dérègle et se multiplie en empêchant le fonctionnement normal de l'organisme. Il existe des dizaines de cancers différents et de multiples façons de les soigner.

Le cancer ou les cancers ?

On parle souvent du cancer comme s'il vivait d'une seule et même maladie. Ou, il existe en réalité différentes formes de cancers. Chacune d'elle possède un nom et des traitements spécifiques. Les probabilités de contrôler la maladie ou de la guérir complètement sont différentes pour chaque type de cancer.

De façon générale, on peut diviser le cancer en trois grands groupes :

  • Les tumeurs solides sont des cancers qui touchent les os, les organes ou d'autres tissus de l'organisme (carcinomes et sarcomes)
  • Les lymphomes sont des cancers du système lymphatique
  • Les leucémies sont des cancers de la moelle osseuse hématopoïétique

Dégénérescence des cellules

Le corps humain est composé de milliards de cellules. Au cœur des cellules, les gènes contiennent l'information nécessaire à leur fonctionnement et en déterminent un certain nombre de caractéristiques. Chaque cellule naît, se multiplie en donnant naissance à de nouvelles cellules, puis meurt. Les gènes et l'ensemble des informations qu'ils contiennent sont transmis aux cellules descendantes.

Il arrive que certains présentent des anomalies qu'on appelle des mutations ; le programme de fonctionnement de la cellule peut alors être déréglé et celle-ci peut se comporter de façon anormale. Soit ces anomalies sont réparées, soit elles induisent la mort spontanée des cellules. Mais parfois, il arrive que ces cellules survivent.

Un cancer, c'est cela : une maladie provoquée par une cellule normale dont le programme se dérègle et la transformation. Elle se multiplie et produit des cellules anormales qui prolifèrent de façon anarchique et excessive.

Pourquoi un enfant se développe-t-il un cancer ?

Les causes de cancers pédiatriques sont encore très mal connues. Ils sont principalement dus à des mutations génétiques qui surviennent par hasard lorsque les cellules se divisent.  

Les anomalies des gènes à l'intérieur des cellules cancéreuses sont exceptionnellement héritées des parents. Contrairement à certains cancers chez l'adulte, il est très difficile d'identifier un lien certain entre un cancer pédiatrique et un facteur de risque spécifique comme l'environnement ou le mode de vie. Des recherches fondamentales spécifiques innovantes, avec de nouvelles modalités de questionnement et de mise en œuvre, sont donc indispensables pour faire progresser la connaissance, mieux détecter voire prévenir l’apparition de ces cancers et développer des traitements adaptés.

Le point de départ de la prolifération des cellules cancéreuses peut être la moelle osseuse, il s'agit alors d'une leucémie, ou d'un organe ou d'un tissu, on parle alors de tumeur cancéreuse ou de tumeur maligne (ou encore appelé tumeur solide).

Un quart des tumeurs de l'enfant sont des tumeurs dites embryonnaires, c'est-à-dire qu'ils contiennent des tissus dérivés des tissus de l'embryon, sans pour autant que cela signifie qu'ils ont commencé à se développer avant la naissance de l'enfant. Ces tumeurs sont quasiment inexistantes chez l'adulte.

Le cancer est-il héréditaire ?

Si le cancer est une maladie génétique, il n'est pas héréditaire. Toutefois, certaines personnes ont une prédisposition au cancer. Cela signifie qu'elles sont porteuses d'une mutation au niveau d'un gène qui se transmet de génération en génération et qui augmente considérablement le risque de développer un cancer. Néanmoins, la prédisposition génétique est faible pour les cancers pédiatriques (moins de 10 % des cas). C'est le rôle de l'oncogénétique d'identifier ces mutations.  

Cancer primitif et métastases

Le cancer est généralement désigné selon le type de cellule ou de tissu où il commence. Les cellules cancéreuses qui migrent vers d'autres parties du corps à partir de leur site d'origine sont appelées métastases. Si le cancer se propage à partir du lieu où il a pris naissance (cancer primitif), il continue de se caractériser par le même type de cellules anormales et conserve le nom du cancer primitif. Par exemple, la tumeur de Wilms est une forme de cancer infantile qui se développe dans un rein. Si elle se propage au foie, sur l'appellera tumeur de Wilms avec métastases au foie. 

Les métastases sont dues au passage des cellules cancéreuses dans le sang et les vaisseaux lymphatiques, ce qui leur permet de se fixer et de se multiplier à distance de l'organe ou du tissu d'origine.

Les cancers n'ont pas tous la même gravité et certains nécessitent des traitements plus lourds que d'autres. 

Étapes et stades d'un cancer

En l'absence de traitement, la majorité des cancers évoluent en suivant les mêmes étapes, à des vitesses et des modalités très variables. C'est ce que l'on appelle « l'histoire naturelle » d'un cancer, c'est-à-dire son évolution spontanée en dehors de toute intervention :

  • La maladie débute par une lésion précancéreuse qui contient des cellules en cours de transformation
  • Une cellule cancéreuse apparaît et commence à se multiplier. Dans un premier temps, la tumeur de petite taille reste localisée dans le tissu d'origine
  • La tumeur grossit, les cellules passent dans la circulation et commencent à envahir les tissus voisins
  • Les métastases apparaissent et s'étendent aux autres organes. Elles sont responsables de 90 % des décès par cancer.

Une description par stade, reposant sur l'étendue et le volume de la tumeur, est parfois utilisée. Elle a distingué quatre stades :

  • stade 1 : tumeur locale de petite taille
  • stade 2 : tumeur locale de volume plus important
  • stade 3 : tumeur envahissant des ganglions lymphatiques ou des tissus avoisinants
  • stade 4 : extension de la tumeur dans l'organisme sous forme de métastases

Vidéo

Tout savoir sur le développement d’un cancer (version sous-titrée)

Pourquoi et comment une cellule normale devient-elle cancéreuse ?

Le 12 févr. 2021

Le saviez-vous ?

Les tumeurs ne sont pas toutes cancéreuses

Il est fréquent de confondre tumeur et cancer. Mais une tumeur n'est pas toujours synonyme de cancer. La tumeur est une augmentation de volume d'une partie de corps causée par une multiplication excessive de cellules, on parle aussi de « masse ». Lorsque cette masse est localisée et ne se propage pas, on dit que la tumeur est bénigne. Une simple opération suffit à retirer. La tumeur est dite maligne lorsque les cellules se développent de façon anormale et envahissent les autres parties du corps (métastases). Le cancer est donc une tumeur maligne.

Ces informations ont été rédigées avec la participation de la Société Française de lutte contre les Cancers et les leucémies de l’Enfant et de l’adolescent ( SFCE).

Ressources et liens utiles :

Dossier complet Qu'est-ce qu'un cancer ? de l'Institut national du cancer

Sur le même sujet